«

»

Sep 16

Le plan de travail: et alors ? (1)

Le plan de travail : alors ?

 

Alors certes, ça ne fait que quinze jours, soit un plan de travail, mais je peux déjà  noter quelques petites choses.

  1. Au niveau de l’organisation.
  • J’ai un créneau plan de travail d’1h par jour en maths et en français, ce que j’avais prévu et que je tiens pour l’instant.
  • J’ai débuté ce premier plan de travail avec le même pour tout le monde. J’avais prévu 3 niveaux, finalement, tout le monde aura fait le niveau 2.
  • Je corrige chaque soir. Le seul soir où je ne l’ai pas fait, ça n’a pas été beaucoup plus lourd en corrections le lendemain.
  • Le post-it est mon meilleur allié. En plus d’entourer au crayon à papier les fautes à corriger, je le signal par un post-it pour attirer l’attention de l’élève. 1 post-it plus gros est apposé chaque soir (et donc lu le lendemain matin) pour signaler aux enfants ce qu’ils ont à faire, les encourager, les pousser un peu quand c’est nécessaire, rappeler la leçon …

 

  1. Quel bilan ?
  • Certains gosses semblent profiter du dispositif pour se tourner les pouces. Par exemple, un élève m’écrit la date un jour, la consigne le lendemain et rien de plus.
  • Certains ne font pas les corrections demandées.
  • J’ai un peu plus de boulot en corrections, forcément vu que je ne fais plus de correction collective.
  • J’ai encore pas mal de sollicitations car ils n’ont pas le réflexe cahier de leçons.
  • En ayant débuté avec un seul niveau (le 2 en l’occurrence) cela me permet de voir les niveaux des élèves se dessiner, ceux qui descendront en 1 et ceux qui monteront en 3.
  • Le nombre d’exercices peut parfois être un peu ambitieux. Je m’étais basée sur le fait qu’en 1 séance classique de 45 minutes, on parvenait à faire entre 3 et 4 exercices (correction comprise) et c’est du coup ce que j’ai mis sur chaque fiche.
  • J’ai un problème de décalage entre les séances de découverte et le début du PdT.

 

  1. Sur quoi il faut que je m’interroge.
  • Garder le même nombre d’exercices mais avec une fiche à compléter plutôt que des exercices à faire sur une feuille de classeur ?
  • Distribuer toutes les leçons en début de quinzaine mais quid des séances de découvertes ?
  • Personnaliser encore plus les PdT en faisant varier en plus de la difficulté le nombre d’exercices ?
  • Ne pas distribuer toutes les fiches en début de quinzaine car devant la somme de travail, certains pourraient éventuellement se décourager ? (et ça expliquerait peut être pourquoi certains enfants n’ont rien fait ou papillonnent).
  • Comment mettre au boulot les gosses qui se tournent les pouces ?
  • Comment les « forcer » à corriger ?

 

  1. Alors, comment j’ai vécu ce premier PdT ?

J’ai l’impression de beaucoup de travail en amont pour peu de résultat. C’est comme s’ils arrivaient à en faire moins en beaucoup plus de temps.

Certains élèves ne sont pas entrés dans le dispositif alors que pour d’autres, ça roule plus que bien.

 

Je suis assez frustrée de voir que ça ne fonctionne pas tout de suite (mon côté impatiente et perfectionniste sans doute) du coup je vis assez mal l’échec, relatif, de ce premier plan de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>