«

»

Juin 09

Au rythmes des mots – CM2

 

Tu n’es pas sans savoir, toi qui passe souvent ici, que je voue un culte (oui, oui, au moins ça ) au manuelAu rythme des mots CE1, édité par Bordas.

Comme je change de niveau à la rentrée prochaine, j’ai donc contacté le service presse et pu obtenir (super rapidement) le manuel niveau CM2. En échange, comme pour les derniers manuels présentés sur ce blog, un petit article.

Alors on y va, découvrons ce nouvel opus ensemble si tu le veux bien.

Une fois encore le mot d’ordre c’est différenciation. Là ou pour un seul exercice il y avait deux niveaux de difficultés chez les CE1, il n’y en a désormais plus qu’un seul par exercice en CM2. C’est bien dommage, je trouvais assez sympa l’idée que mes élèves fassent le même exercice avec une difficulté différente selon leur niveau. Mais ceci n’est qu’un détail.

La structure du manuel est un peu différente. La notion est toujours étudiée sur une double page (voire même plus) mais c’est clairement moins pratique puisqu’elles ne sont pas l’une en face de l’autre (oui je sais, je tortille sur des points de détails mais quand même).

Chaque notion débute par un texte et là où nous n’avions que « Je cherche » en CE1, nous avons désormais « Je comprends » pour travailler sur le sens du texte et « Je découvre » pour aborder la notion d’étude de la langue.

Les textes ne sont pas trop longs et accessibles à tous ce qui permet d’éviter « la perte de temps » pour la compréhension. Quant aux consignes, elles sont formulées suffisamment simplement pour permettre l’autonomie des élèves.

Chaque leçon est construite sur le même schéma.

On débute par un texte de lecture (roman, documentaire, bande dessinée …) avec les deux rubriques précédemment citées « Je comprends » et « Je découvre ». Suivent une ou deux pages d’exercices d’entraînement, classés par compétences (trop pratique !). Comme pour le CE1, on trouve la règle en haut de page puis un petit exercice de reformulation. Il semblerait qu’il y ait des exercices de synthèse à la fin de chaque leçon mais de ce que j’en vois, ce n’est pas toujours le cas.

Pourquoi une telle différence de pages en fonction des notions ? Alors il semblerait que lorsqu’il s’agit d’une nouvelle notion, l’apprentissage se fait sur 4 pages mais lorsqu’il s’agit d’une notion déjà vue au cycle 3, il n’y en a plus que 2.

Les exercices « J’écris », déjà présents dans le manuel de CE1, sont nettement plus poussés. Les activités sont différenciées et suffisamment encadrées pour éviter le syndrome « page blanche ».

Enfin, une « dictée préparée » qui permet de réinvestir la notion étudiée mais là encore, elle n’est pas présente à la fin de chaque leçon.

Toutes les 6-7 leçons, on trouve deux pages de révisions, permettant de rebrasser ce qui a déjà été vu et qui offre une banque d’exercices supplémentaires.

Comme toujours, j’adore la mise en page et l’état d’esprit (on peut dire ça d’un manuel ?) de ce manuel.C’est clair, c’est attractif, c’est aéré et c’est suffisamment bien pensé pour ne laisser personne sur le bord de la route (ni les plus lents, ni les plus en difficulté).

Comme toujours, le manuel s’accompagne d’un guide du maître (et de son CD-Rom), téléchargeable gratuitement sur le site de l’éditeur. Le CD-Rom propose des évaluations, des exercices supplémentaires de remédiations/différenciations, des fiches de préparation et les corrigés des exercices. On trouve aussi dans le guide du maître une programmation par période et une fiche de prép’ type qui indique les différentes phases et le temps dédié à chacune.

Concrètement, les auteurs conseillent de passer entre 4 à 6 séances pour les notions développées sur 5 pages et 3 séances pour celles sur deux pages. A voir à l’usage si c’est faisable puisque le projet d’écriture est compté dans ces séances.

Il y a aussi un cahier de l’élève qui propose d’autres exercices que ceux présents dans le manuel. Un petit plus quand on a un super budget mairie 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>